Les clichés sur Paris : vrai ou faux ?

Tamsin Elsey
2 March 2014

Image Credit: OTRS via Wikimedia Commons

Image Credit: OTRS via Wikimedia Commons

 

Lorsque j’ai visité Paris pour la première fois, je n’étais qu’une adolescente pleine d’illusions qui avait fondé son opinion sur ‘La Ville-Lumière’ en se basant sur les photos de son manuel scolaire Tricolore, et sur des films romantiques comme Amélie Poulain. Quel soulagement de constater de mes propres yeux que oui – Paris c’est vraiment beau.

Attirant 27 millions de touristes chaque année, Paris est renommé dans tous les coins du monde pour sa richesse culturelle. On pense aux jolies filles habillées en Chanel de la tête au pied, à la gastronomie, aux bateaux mouches sur la Seine …

Mais que pense-t-on des Parisiens eux-mêmes ? Ils semblent avoir gagné au niveau international la réputation d’être impolis, arrogants et dotés d’un complexe de supériorité. Dans un article publié dans le Guardian, Peter Mayle, auteur de ‘Une année en Provence’, précise que ce ne sont pas seulement les étrangers qui partagent cette opinion, les Parisiens sont également détestés par le reste des Français. Alors, y a-t-il un fond de vérité derrière ces clichés sur Paris ou s’agit-il d’un stéréotype qui a pris une importance démesurée ?

Il faut reconnaître qu’ils ne se promènent pas dans la rue coiffés d’un béret, avec au choix un accordéon ou un chapelet d’oignons à la main (la majorité tout du moins). Cependant après un repas dans un petit restaurant traditionnel où le serveur ne comprenait pas le concept de végétarisme – celui-ci avait proposé du poulet à mon amie – j’ai commencé à me demander si par hasard le cliché n’existait pas. D’autres échanges les jours suivants contribuaient à renforcer le stéréotype : les expressions vides sur les visages quand j’ai essayé de parler français et les haussements d’épaules quand je demandais mon chemin.

Je ne prétends pas qu’il n’y ait pas des exceptions, mais après mon court séjour, il me semblait que peut-être il y avait une part de vérité dans ces clichés sur Paris. Je suis quand même tombée amoureuse de la grande ville et j’ai décidé d’y retourner pour étudier à la Sorbonne l’année prochaine (Quel cliché ?!). J’espère qu’après une année passée là-bas, plongée dans la culture, pas seulement en tant que touriste, je serai capable de former un jugement plus avisé. Je vous tiendrai au courant.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *